Si G.Seznec était coupable de meurtre il n'aurait jamais pris le risque d'aggraver son cas.

Publié le par Claudine Jourdan Gérard

Si G.Seznec était coupable de meurtre il n'aurait jamais pris le risque d'aggraver son cas.

On a d'abord prétendu que G.Seznec avait tué P.Quéméneur pour lui prendre Traou-Nez. 

On se demande comment puisque les promesses de ventes selon la même accusation n'étaient pas encore formalisées et auraient été forcément contestées par les héritiers. 

Cela aurait été stupide. 

Ensuite on a suggéré que G.Seznec ait pu porter un coup mortel au C.G. du Finistère sur un coup de colère. 

Être coupable de blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner est déjà un crime grave. Ce n'était pas le moment d'aggraver son cas par des faux. 

 

Pierre Quéméneur a perdu la vie. C'est bien sûr la principale victime du drame. Qu'il a peut-être provoqué. 

Marie-Jeanne se voit spoliée de ses économies. Guillaume est l'ami trahi et spolié lui aussi. 

Alors ce couple a tenté de s'indemniser. C'était de la folie. Mais seule la colère peut expliquer pareil aveuglement. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article